Le Physallis

Voici une des nombreuses "stars" de l'automne, le Physallis. Amour en cage vous avez dit? c'est le nom vulgaire donné à cette plante magnifique qui vient décorer notre nature à l'automne. Si mon amour, l'amour que j'éprouve pour cette plante est enfermé dans cette magnifique coque, alors je veux bien le laisser enfermé.

Cette plante a quelque chose de magique. Avec cette plante, je rentre dans un monde de l'infiniment petit, où se côtoient fées, lutins et autres figures du petit peuple. Son port est dressé avec de petites lanternes allant du vert en passant par le jaune puis orange, gonflées, renfermant ce petit fruit, que l'on peut aisément imaginer être une petite ampoule servant d'éclairage durant la nuit pour le petit peuple qui se met en action.

Et puis dans tout le vivant, on sait que les plantes naissent, grandissent, s'épanouissent puis meurent.

Amour en cage

Chez le Physallis, son évolution est particulièrement visible. Sa lanterne passe par toutes les couleurs chatoyantes de l'automne. Puis l'enveloppe se désagrège, pour nous offrir une dernière surprise, pouvoir observer et se délecter du petit fruit (attention, comestible seulement sur certaines variété) à travers sa cage. Le Physalis contient de la vitamine C, qui apporte énergie et tonus à notre corps, sans parler du fait qu'elle booste le système immunitaire (pour nous éviter les rhumes et grippes de l'hiver), améliore la qualité de notre peau et lui évite de vieillir trop vite.

Le fruit, l'amour qui y est enfermé doit s'observer à travers cette membrane splendide, filigrane, transparente et délicate. La Nature nous fait ce dernier cadeau.

Lanterne japonaise

J'espère par ce texte vous avoir donné envie d'en savoir plus sur cette merveille de la nature. Vous pouvez la retrouver dans les compositions et arrangements automnales de La Nature chez Vous en frais, mais aussi en utilisation sèche pour des bouquets, couronnes… J'aime beaucoup l'utiliser.

C'est aussi une vraie plante qui peut garnir une bordure , un coin de jardin et qui s'étale et se sème d'année en année (attention il peut devenir même envahissant).

Encore une fois, prenons le temps de nous émerveiller des beautés, des perfections et imperfections de la nature, recentrons nous sur elles, elles nous ramène à l'essentiel et nous montre le chemin.

Portrait de Aude
Publié par
le